L'ACTUALITE DES LUTTES

POCHET DU COURVAL Gamaches Premier recul de la Direction

 Pas de licenciement Sec !   départs volontaires....

 

La CGT a été l'artisant de l'Unité Syndicale qui a permis qu'aucun accord ne soit signé, la Direction revient sur sa décision de procéder aux suppressions de postes forcés, faisant appel aux départs volontaires; elle maintien l'objectif de vouloir modifier l(accord RTT et la suppression des pauses.

Un droit d'Alerte est lancé par le CCE

La lutte doit se poursuivre!

 

La Direction Pochet du Courval vient d’ annoncer lors du CCE du 4 décembre 2012 un plan de restructuration touchant l’ensemble des sites et particulièrement Gamaches.        Ce plan appelé «  plan de retour à la compétitivité » s’articule autour de trois axes : suppressions d’emplois, augmentation de la durée du travail, gèle des salaires.

Il n’a qu’un but :

 

Protéger les profits des actionnaires et les augmenter

 

EMPLOI : Suppression de 131 postes de travail :

-       53  au verre froid  Parachèvement   (Gamaches, Beaugency) 

-       54 au verre chaud (Guimerville) 

-       17 Support Administratif, Commercial et Maintenance (Paris, Guimerville, Gamaches et Beaugency) 

-       7 départs prévus (Retraités) 

Transfert des Chronos à Guimerville et des Buvants à Beaugency, Arrêt des activités de décor manuel sur 2 cabines et suppression de deux cabines de Pistolettage.

Suppression des Intérimaires et CDD

 

AUGMENTATION DU TEMPS DE TRAVAIL EFFECTIF :

Renégociation de l’accord de réduction du temps de travail prévoyant :

De ramener les temps de pauses à 20 mm, la suppression des RTT et RC, Retour aux 4x8

Ce qui correspondrait à l’augmentation de la journée de travail à environ 30mm par salarié.

 

BLOCAGE DES SALAIRES POUR 2013.

 

La Direction propose la signature d’un Accord de Méthode aux Organisations Syndicale sur ces points avant la fin de l’année.

La CGT  REFUSE ce marché de dupe, il n’est pas question de négocier nos propres licenciements et de sacrifier nos acquis !

 

La situation économique de l’entreprise ne justifie pas un tel plan, Pochet du Courval veut  faire payer aux salariés une prétendue décroissance de ses profits pour simplement satisfaire les actionnaires.

 

La CGT propose  que :

-       L’emploi soit maintenu et se développe

-       Une urgente augmentation des salaires

-       De maintenir l’outil de travail à Gamaches et s’opposer à tout départ de machines.

-       Des moyens en investissements et innovations pour la diversification des produits parfumeries et cosmétiques en luxes et grandes consommations.

 

La CGT ne donnera pas son accord sur un tel projet et demande aux autres Organisations Syndicales de la rejoindre sur ce point.

 

 

 

 

BONNE ANNEE 2013

L'UNION LOCALE CGT DU VIMEU-BRESLE VOUS PRESENTE SES MEILLEURS VOEUX POUR 2013

 

PLUS DE SYNDIQUES

PLUS DE LUTTES

PLUS DE SUCCES

 

TOUT DEPEND DE VOUS !